đŸŸ„ CÔTE D’IVOIRE | SĂ©curitĂ© publique : Zoom sur le parcours impressionnant d’un important gradĂ© !

0
688

Mardi 22 fĂ©vrier 2022 –TOURÉ. VAKABA

Il restera indĂ©niablement un policier, mĂȘme dans l’ADN. Aujourd’hui admis Ă  la retraite, suite Ă  de bons et loyaux services rendus Ă  la sĂ©curitĂ© publique nationale, Ă  la RĂ©publique, Ă  l’État de CĂŽte d’Ivoire, ainsi qu’aux femmes et aux hommes qui les incarnent, le commissaire divisionnaire du corps de police, Elloh Wodje Raymond….

…nĂ© il y a seulement 59 ans Ă  Grand-Bassam et pĂšre de deux chanceuses progĂ©nitures, laisse indiscutablement en hĂ©ritage Ă  la police nationale du pays, mais aussi Ă  la sociĂ©tĂ© africaine, en proie Ă  un terrorisme transfrontalier grandissant, un vĂ©ritable parchemin, Ă  mesure de cadrer, sinon d’orienter avec justesse, fonctionnaires du corps de police en fonction et tous autres candidats rĂȘvant d’y faire carriĂšre.

ET POURTANT !

(
) Et pourtant, rien au dĂ©part, n’indiquait que cet enseignant des sciences physiques des lycĂ©es et collĂšges, se retrouverait un jour, fonctionnaires de police, au point d’en diriger un des secteurs clĂ©s, Ă  savoir la direction de la trĂšs redoutĂ©e police criminelle, logĂ©e dans le quartier d’affaires du plateau.
En claire, la fin des annĂ©es 90 mettra fin Ă  sa carriĂšre d’employĂ© pour le compte du ministĂšre en charge de l’éducation nationale, oĂč il finira d’ailleurs conseiller pĂ©dagogique.
Nous sommes en 2000, au fond de l’homme, le rĂȘve de faire carriĂšre dans la profession de police fourmille. Il s’y atĂšle et va bĂ©nĂ©ficier, Ă  cette occasion, d’un stage de formation de commissaire de police Ă  l’école nationale de police d’Abidjan…

… suivie d’une application dans les Services actifs de la Police nationale. Le Caire Elloh gagne la confiance de sa hiĂ©rarchie et est fait, dans la foulĂ©e, chef de cabinet du directeur de la formation et de l’Ă©cole nationale de police, et Responsable des effectifs. Devenu plus tard commandant adjoint des divisions de formation de l’Ă©cole nationale de police, le fonctionnaire, aurĂ©olĂ© de tant d’efficacitĂ© et de professionnalisme, se voit finalement confier l’entier commandement des divisions de formation de l’Ă©cole nationale de police.

UN FLIC PLEIN…EN POIDS, EN VOLUME, EN EXPÉRIENCE ET EN PUISSANCE…

Il y a des moments qui ont bousculĂ© une vie professionnelle qu’il revient quasi impossible de s’en passer…

« C’est par exemple l’attaque djihadiste de Grand-Bassam oĂč mes unitĂ©s ont Ă©tĂ© les premiĂšres Ă  se rendre sur les lieux, sans oublier notre contribution Ă  opĂ©rer les premiĂšres interpellations« , rappelle avec fiertĂ© l’officier supĂ©rieur. Ajouter Ă  cet extraordinaire exploit, la mise en dĂ©route des bandits qui avaient attaquĂ© le fourgon de la sotra, sans oublier la libĂ©ration d’une Ă©lĂšve française dont le ravisseur exigeait Ă©trangement une rançon.

D’ABIDJAN À BRAZZAVILLE…

En dehors de sa lourde expĂ©rience acquise sous les couleurs de la police locale, le gradĂ© fut aussi conseiller technique de l’inspecteur provincial de la police nationale congolaise(PNC), officier de liaison en charge de la sĂ©curitĂ© et du suivi de la RĂ©forme de cette police sƓur


DE SA GRANDE COMPÉTENCE AU SERVICE DES NATIONS-UNIES

À l’occasion de son introduction au systĂšme des nations unies, il a la chance de bĂ©tonner sa fructueuse expĂ©rience en y Ă©tudiant l’Ă©thique, le maintien de la paix, la police civile des nations unies, les mesures de sĂ©curitĂ© pour les soldats de la paix des nations unies, le droit international humanitaire , le droit des conflits armĂ©s, la conduite des opĂ©rations humanitaires, le commandement des opĂ©rations de la paix (…).

ET ENFIN !

Revenu en CĂŽte d’Ivoire, Elloh Wodje Raymond est promu animateur de la cellule interne de formation, chef de section Ă  la sous-direction des enquĂȘtes Criminelles Ă  la police judiciaire, sous-directeur des enquĂȘtes criminelles, et d’assurer enfin… la trĂšs convoitĂ© fonction de directeur de la police criminelle. Pour saluer le courage et la grande bravoure de ce fonctionnaire exemplaire, il plaira au prĂ©sident de la RĂ©publique, Alassane OUATTARA de lui dĂ©cerner le prix de l’excellence du meilleur policier de CĂŽte d’Ivoire. Les faits et les actes de ce excellent officier supĂ©rieur, restent manifestement nombreux, ses succĂšs aussi… pour avoir fait de la police criminelle un sanctuaire de justice disposant d’un puissant pouvoir d’intimidation et de dissuasion contre la grande criminalitĂ©.

Patriote et profondĂ©ment loyal, le commissaire divisionnaire du corps de police, officier de rĂ©serve des forces armĂ©es de CĂŽte d’Ivoire, Ă  encore du bon talent et une intĂ©ressante expĂ©rience Ă  mettre en la disposition de son pays qu’il aime et adore Ă  volontĂ©. đŸŸ„

[Toute reproduction, mĂȘme partielle, sans l’avis de l’auteur, interdite]

À LIRE DANS NOS ÉDITIONS FUTURES…

QUE RESTE-T-IL DU DISPOSITIF DE SÉCURITÉ APRÈS LES ATTENTATS DE GRAND-BASSAM ?

UNE ENQUÊTE À LIRE ABSOLUMENT !