đź”´ CĂ”TE D’IVOIRE | Orpaillage illĂ©gal : la nouvelle trouvaille des ressortissants des pays voisins !

0
97

peu plus à l’orpaillage comme c’est le cas pour la pêche, l’agriculture », a déclaré le ministre d’Etat, ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara, affectueusement appelé Photocopie, pour sa ressemblance avec son aîné, le Président Alassane Ouattara.

« Parce que nous avons fait des statistiques récemment et nous avons constaté que les populations étrangères venant des pays limitrophes sont les plus nombreuses à aller à l’orpaillage surtout clandestin en Côte d’Ivoire », a-t-il révélé. Notons que le phénomène de l’orpaillage clandestin, selon l’étude du chercheur ivoirien, Dr Lassina Diarra, spécialisme du terrorisme et de l’Islam, pourrait servir des réseaux de financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest.

Ouattara, ministre d’Etat, ministre de la Défense
En déplacement en Côte d’Ivoire, fin juillet 2019, le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré avait concédé la forte implication de certains de ses compatriotes dans le phénomène de l’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire.

« Je suis convaincu que les échanges que nous aurons au cours de ces assises du TAC, nous permettront d’aller de l’avant dans la concrétisation de ces importants chantiers. Outre ces dossiers majeurs, nous devrons également examiner d’autres sujets de préoccupation. Je pense en particulier à la lutte contre l’orpaillage clandestin, qui nécessite des efforts coordonnés, en vue de venir à bout de cette activité dévastatrice, aussi bien pour nos économies que pour l’environnement et la santé de nos populations. L’examen de cette question est d’une urgente nécessité », avait alors déclaré le Président Alassane Ouattara.

Depuis lors, l’on ignore ce qui a été coordonné par les deux pays, pour mettre un terme à l’activisme des orpailleurs clandestins burkinabè en Côte d’Ivoire.

Elvire Ahonon